bcazeau
Sénateur de la Dordogne

La reconstruction de l'Irak nécessitera l'aide de la communauté internationale.


Rédigé le Mercredi 4 Avril 2018 à 12:05 | Lu 13 commentaire(s)


La mobilisation internationale pour mener la guerre contre l’Etat islamique en Irak est appelée à se renouveler, mais il s’agit cette fois de réparer les ravages de trois ans d’occupation par les jihadistes et de combats pour les déloger. Une conférence internationale sur la reconstruction de l’Irak s'est tenu au Koweït du 12 février 2018 au 14 février 2018 pour collecter les fonds nécessaires à ce chantier colossal. Environ 88,2 milliards de dollars, estimait le Premier ministre irakien, Haïder al-Abadi, à Davos en janvier dernier.




L’Irak a publié une liste de 157 projets en quête de financements privés à réaliser dans les dix prochaines années. Il s’agit de rétablir les services de base dans plusieurs provinces et villes dévastées par les combats et les raids aériens, en particulier Mossoul. La reconstruction de l’aéroport de la deuxième ville du pays figure parmi ces projets, mais aussi des logements pour les 2 à 3 millions d’Irakiens déplacés qui n’ont plus où rentrer. Plus de 138 000 maisons sont endommagées, dont la moitié sont complètement détruites. Environ 1 900 responsables politiques, d’ONG et de représentants du secteur privé d’une centaine de pays participaient à la conférence de Koweït.

Le jeudi 29 mars, Jean-Yves Le Drian, le ministre français des Affaires étrangères, a piloté le premier comité exécutif pour la reconstruction de l’Irak. Celui-ci a été l’occasion de présenter le plan d’action de la France, tant au niveau de la sphère publique que de la sphère privée, pour la reconstruction du pays.

En tant Président du groupe d’amitié France-Irak du Sénat, le Ministre m'y a convié afin de souligner le potentiel économique pour nos entreprises et l'obligation morale d'aider cette nation, faute quoi le terrorisme de Daesch renaîtra.





Partager ce site

Inscription à la newsletter