bcazeau

Sénateur de la Dordogne

Qui suis-je ?


Rédigé le Samedi 8 Mars 2014 à 11:08 | Lu 418 commentaire(s)



Sénateur de Dordogne depuis le 30 septembre 1998, je considère ma fonction de parlementaire comme étant le moyen de porter, avec plus de force encore, mes convictions, de défendre les intérêts de mes concitoyens et de promouvoir nos territoires.

En tant que membre de la Commission des affaires sociales, je participe à de nombreux travaux qui concernent la vie quotidienne des Français. Je me suis plus particulièrement investi, récemment, sur des sujets spécifiques comme celui de la santé. J'ai notamment rédigé avec la sénatrice Chantal Jouanno un rapport consacré au problème des implants médicaux après le scandale des prothèses PIP. Je représente également le Sénat au sein de l'Agence de la Biomédecine et de l'Agence Nationale pour la Sécurité du Médicament.

Docteur en médecine, j’ai exercé mon métier pendant plus de trente ans. Je garde de cette période la conviction qu’il appartient à la collectivité de s’investir fortement en matière de solidarité : chaque citoyen mérite de pouvoir être aidé, à chaque fois que les aléas de la vie le placent en situation de fragilité, afin de poursuivre son parcours et de choisir sa voie. C'est aussi pourquoi je m’intéresse depuis toujours aux questions touchant à l’enfance, à l’emploi, à l'accès à la santé, au sport, à la culture.

Maire de la commune de Ribérac pendant trente ans, j'y ai acquis une expérience riche qui m'a permis de mettre en œuvre une politique dynamique en termes de service public, de vitalité culturelle ou encore de développement économique.

Ce sont cette expérience et mon envie d'agir pour ce département qui m'ont conduit à assumer la Présidence du Conseil Général de la Dordogne en 1994.
Depuis, mon action a toujours été guidée par une triple volonté : conserver une réelle proximité avec les habitants et avec les acteurs économiques et associatifs du département, soutenir les projets des communes afin de faire de la Dordogne un territoire attractif au cadre de vie préservé, veiller à maintenir un niveau élevé d'investissement public pour soutenir l'activité économique.

Je continue de travailler aujourd'hui dans ce sens, avec une énergie particulière pour promouvoir la Dordogne partout dans le monde (Lascaux, Périgord à Montmartre, opérations décentralisées avec le Maroc, le Chili, l'Ouzbékistan, promotion de la langue et de la culture occitanes...). Dans le contexte de mondialisation que nous connaissons, notre identité régionale reste à mes yeux non seulement un moyen d’ouverture sur les autres cultures, mais aussi et surtout une chance exceptionnelle pour l'avenir de la Dordogne. Notre patrimoine, notre histoire, notre gastronomie, notre environnement restent nos meilleurs ambassadeurs. C'est aussi pour cela que je me suis battu pour que la rivière Dordogne soit inscrite par l'UNESCO comme réserve mondiale de biosphère, et pour que Lascaux puisse devenir un moteur plus puissant encore pour l'essor de notre économie touristique. La Dordogne bénéficie de nombreux atouts.

Au moment où la situation économique reste difficile, j'entends continuer de m'investir pleinement sur tous ces enjeux, économiques, numériques, sociaux, afin que nos territoires ruraux aient demain les moyens de s'imposer comme des territoires innovants, durables et attractifs.



Dans la même rubrique :
< >
 

Partager ce site

Inscription à la newsletter